CELUI QUI RÉVOLUTIONNA LA NOUVELLE VAGUE, S’EN EST ALLÉ !

Mais ce n’est pas de ce révolutionnaire là que Michel Hazanavicius a choisi de mettre en scène, mais plutôt un militant investi, et méprisant qui malgré un amour profond et réciproque pour sa femme Anna, est aveuglé par une soif de changer la face du monde et de clamer ses opinions dans les manifestations, où il ne répond pas de gaieté de cœur à des admirateurs de son cinéma. Car oui dans le Redoutable c’est Jean Luc un homme sinistre, anéanti par les critiques, avec des convictions politiques controversées que nous voyons, pas Godard le talentueux réalisateur de « À Bout de Souffle », « Le Mépris » ou encore « la Chinoise », Louis Garrell qui incarne l’homme, incarne un révolté pas un réalisateur !

Louis Garrel en Jean-Luc Godard et Stacy Martin en Anne Wiazemsky dans "Le redoutable" Maya Anand / Cohen Media Group
Même si Godard était cette homme là, ce n’était certainement pas le plus intéressant à raconter sur un personnage déjà très antipathique même si doté d’une certaine sensibilité. Nous avons affaire à un film en partie politique sur un homme déprimé, qui affronte le monde, les critiques, ses amis, sa femme et même les amateurs de son cinéma. Garrell est parfait, c’est Godard qui est imparfait, Garrell a le physique parfait, c’est le personnage qui irrite l’audimat.
 
Le Redoutable n’est pas une caricature de l’homme, parce qu’il le prend au sérieux, et le filme avec respect dans un contexte difficile, mais c’est une œuvre grossière, limite parodique, si on juge certains dialogues qui font leur petit effet comique, il y a ce running gag avec les lunettes teintées du personnage qui revient toutes les 5 min et sur lequel Hazanavicius insiste sans qu’on sache pourquoi.
 
Et tandis que le spectateur s’était engagé dans un film sur la démocratie et la révolution, il se retrouve soudain face à des plans de Stacy Martin nue sur un lit sans aucun doute repris d’un plan de Brigitte Bardot dans le Mépris film par ailleurs acclamé, ou même devant un ébat en noir et blanc uniquement exprimé à l’écran par des bouches ouvertes qui expriment un plaisir silencieux mais intense , cela dit on a beau apprécier, on croirait la scène tout droit sorti d’un Truffaut ou d’un Lelouch, ce n’est pas anodin les deux metteurs en scène sont cités, et rappelons que Truffaut était un acteur actif de La Nouvelle Vague.
Stacy Martin en Anne Wiazemsky dans "Le redoutable" Maya Anand / Cohen Media Group
Malgré tout Le Redoutable est un film plutôt divertissant et dynamique, mais on reconnaît à Michel Hazanavicius un certain talent pour raconter des films qui mêlent action et politique, après tout le réalisateur a initié la trilogie OSS 117 où le personnage de Jean Dujardin à des opinions politiques qui font l’humour noire de ces mêmes films. Car oui Le Redoutable possède un humour noir, qui fait parfaitement mouche. Cela signifie t-il que nous avons affaire à un film d’auteur sur un auteur ? Mais Michel Hazanavicius est-il un auteur ? Difficile à dire, et à répondre !
 
Il est certain que le réalisateur de The Artist possède un style et des habitudes récurrentes. Comme mettre en scène des icônes du cinéma telle que George Valentine star du cinéma muet, en dirigeant Jean Dujardin pour la troisième fois (et Bérénice Bejo pour la seconde fois ), ou en parodiant le culte espion James Bond icône du cinéma d’action et d’espionnage, et cette fois-ci Godard !
 
Et n’oublions pas l’excellence comédie récente « Coupez ! » sortie en Mai dernier, qui est le remake du film japonais « Ne Coupez pas ! » sorti en 2017 de Schin’ichirõ Ueda .
 

Le Redoutable est donc un film engagé, drôle, très bien incarné sur un homme imparfait, néanmoins il aurait pu, ou aurait dû, être plus pertinent, quitte à être plus complexe et artistique à l’image du cinéma de Godard. Le Redoutable est peut-être accessible et chouette, mais il n’est pas à la hauteur du monstre que représentait Godard pour le cinéma, mais s’il avait été ce qu’il aurait dû être il serait moins accessible. Mais au moins c’est une preuve que Hazanavicius est un cinéaste qui manie l’humour et les icônes avec brio et qu’il a sa place dans le cinéma français.

Voici la bande-annonce :

Le film est disponible sur Netflix

Partager l'article :