Une décennie qui s’achève, c’est aussi une décennie de cinéma qui a réservé ses chefs-d’œuvre et ses déceptions. Réalisateurs, journalistes, vidéastes… Retrouvez durant le mois de janvier les témoignages de ceux qui ont vécu 10 années riches en enseignements.

Manuel Chiche est le co-fondateur de Wild Side, également à la tête de The Jokers Films, La Rabbia et Les Bookmakers (en collaboration avec Capricci).


5 coups de cœur ?

Phantom Thread, de Paul Thomas Anderson
Une vie violente, de Thierry de Perreti
Drive, de Nicolas Winding Refn
The Neon Demon, de Nicolas Winding Refn
Parasite, de Bong Joon-ho


5 déceptions ?

Mad Max : Fury Road, de George Miller
The Irishman, de Martin Scorsese
Mother, de Darren Aronofsky
Tree of life, de Terrence Malick
Moonlight, de Barry Jenkins


Le film destiné à devenir culte ?

Drive, de Nicolas Winding Refn. Je crois qu’il l’est déjà…


Le moment de la décennie ?

Bong Joon-ho recevant son ovation après la présentation de Parasite au festival à Cannes, et demandant à tout le monde de rentrer chez soi car lui et ses acteurs ont la dalle…


La bande-originale de la décennie ?

The Neon Demon (Cliff Martinez & Julian Winding)


La photo de la décennie ?

Que de difficultés à entrevoir la lumière…

Merci à Manuel Chiche pour ses réponses. Vous pouvez le retrouver sur Twitter ou sur le site de The Jokers Films.

Partager l'article :

Leave a comment